Vivre ses rêves

Marginal, c’est pas banal
Quand tu marches dans la rue
Tu flottes à côté d’tes sandales
T’as l’air de marcher pieds nus
Dans le petit matin frileux
Ainsi s’finit ta nuit
Mais tu as l’air heureux
Va faire beau aujourd’hui

Marginal, c’est original
Cette envie d’s’prom’ner la nuit
Libre comme un animal
Sans contraintes et sans soucis
Soudain contrôle d’identité
L’autorité surgit
Car c’est pas permis d’planer
Même si tu marches sans bruit

Fallait prendre le temps
De prendre le temps
Le temps de vivre ses rêves
Aujourd’hui, c’est le temps
Qui fait défaut souvent
Il faut briser les règles

Marginal, c’est viscéral
De vouloir vivre sa vie
Dans cet univers infernal
Tout en faisant des folies
Un peu d’business, pas trop d’boulot
De la musique, beaucoup la fête
Juste assez d’fric, pas d’feuille d’impôts
C’est ça la vie d’château

Marginal, c’est pas moral
Les chiottes sont au rez d’chaussée
Toi tu t’en fous bien pas mal
Tu pisses par la f’nêtre du grenier
Dis donc t’as de drôles de manières
D’satisfaire tes envies
V’là c’que c’est quand on boit trop d’bière
Tu vas faire tomber la pluie

Fallait prendre le temps
De prendre le temps
Le temps de vivre ses rêves
Aujourd’hui, c’est le temps
Qui fait défaut souvent
Il faut briser les chaînes

Marginal, c’est pas normal
Levé midi, couché cinq heures
C’est pas leur choix d’être matinal
Pleins de dégoût et de rancœur
Tu croises souvent la trombine,
Quand toi tu rentres te pieuter,
De ceux qui s’en allant à l’usine
Pensent qu’il s’rait temps d’te caser

Marginal, c’est carcéral
Le carcan de la société
De la finance, du capital
Le temps d’la zone, c’est dépassé
Car les clochards célestes
N’acceptaient pas les murs.
Les mecs qui traînent la nuit
Ce ne sont plus les mêmes aujourd’hui.

Fallait prendre le temps
De prendre le temps
Le temps de vivre ses rêves
Aujourd’hui, c’est le temps
Qui fait défaut souvent
Il faut vivre ses rêves.

Téachel (1980-2010)

retour à la liste des chansons
retour à la liste des chansons