Ballade pour Chef Seattle

Quand le dernier arbre sera abattu
La dernière rivière asséchée
Le dernier poisson, pêché
Les hommes vont s’apercevoir
Que l’argent n’est pas comestible

Quand le dernier oiseau ne chantera plus
La dernière forêt profanée
La dernière bête exterminée
Les hommes vont s’apercevoir
Que le silence des bois est terrible

Ce qui advient à la bête, advient à l’homme
C’est c’que disait Seattle en 1850

Quand le dernier océan sera pollué
La dernière source souillée
Le dernier souffle d’air vicié
Les hommes vont s’apercevoir
Que la nature n’a pas de prix

Quand le vieux monde sera dévasté
La dernière parcelle exploitée
Le dernier rivage bétonné
Les hommes vont s’apercevoir
Que la terre n’est plus vivable

Ce qui advient à la bête, advient à l’homme
C’est c’que disait Seattle en 1850

Quand le dernier homme aura disparu
Qui va s’apercevoir
Que le danger n’est plus

Téachel

retour à la liste des chansons
retour à la liste des chansons